Si cet email n’apparaît pas correctement : Version en ligne

Demandez l'arrêt du piégeage des petits oiseaux pour les "chasses traditionnelles"

Cher.e.s Ami.e.s,

Le ministère de la transition écologique et solidaire a ouvert trois consultations publiques concernant les autorisations de capture de petits oiseaux, par dérogation, dans le cadre de « chasses traditionnelles ». Afin d'inciter le gouvernement à mettre fin à ces dérogations, France Nature Environnement vous invite à vous mobiliser avant le 14 août.

Pourquoi faut-il se mobiliser en faveur de ces oiseaux ?

Plusieurs espèces concernées par ces chasses traditionnelles sont des espèces menacées : l’alouette des champs et le vanneau huppé sont classés sur la liste rouge française, en raison du déclin continu de leurs effectifs depuis plusieurs années.

Ces méthodes de chasse dites « traditionnelles » n’ont plus de raison d’être aujourd’hui. Certaines sont particulièrement cruelles et non sélectives, comme le piégeage à la glu qui entraîne stress et blessures chez les oiseaux capturés. Les matoles, utilisées pour les alouettes, capturent aussi des petits passereaux protégés et alimentent le braconnage.

Les quotas prévus sont très largement surévalués : entre trois fois et dix fois les prélèvements de la saison 2017-18 !

Comment participer à la consultation ?

Rendez-vous avant le 14 août sur les pages web des consultations pour avoir plus d’informations et postez votre commentaire sur la page prévue à cet effet. Il est important de personnaliser votre réponse et de ne pas faire un simple copier-coller des arguments proposés ci-après, sinon votre réponse risque de ne pas être comptabilisée lors de la synthèse de cette consultation.

  • Chasses traditionnelles et détermination des quotas de prélèvements pour la campagne 2018-2019 dans les départements de la Gironde, des Landes, du Lot-et- Garonne et des Pyrénées-Atlantiques pour la capture des alouettes des champs.

 

  • Chasses traditionnelles et détermination des quotas de prélèvements pour la campagne 2018-2019 dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes-Maritimes, des Bouches-du-Rhône, du Var et du Vaucluse pour la capture des grives et merles noirs.

  • Chasses traditionnelles et détermination des quotas de prélèvements pour la campagne 2018-2019 dans le département des Ardennes pour la capture des vanneaux et pluviers dorés.

Quels arguments ?

Nous vous invitons à donner un avis défavorables pour chacun de ces arrêtés.

Voici quelques arguments que vous pouvez utiliser :

  1. pour l’alouette des champs : cette espèce est classée sur la liste rouge française, avec le statut « quasi-menacé ». Au niveau européen, l’espèce a décliné de 55% sur la période 1980-2014. L’arrêté autoriserait le piégeage de 370 000 alouettes, qui viendraient s’ajouter aux 180 000 alouettes tuées au fusil chaque année. Ces prélèvements, de plus d’un demi-million d’oiseaux, sont manifestement excessifs pour une espèce en mauvais état de conservation
  2. pour les grives et le merle noir : l’arrêté autorise la capture à la glu de 78 000 oiseaux. Cette technique consiste à enduire des branches d’un liquide visqueux qui retient l’oiseau venu s’y poser. Outre sa cruauté (les oiseaux capturés subissent des dommages tels que des plumes arrachées et articulations démises en se débattant dans la glu, un état de fatigue et de stress avancé) cette méthode n’est pas sélective car elle touche aussi des oiseaux protégés, plus petits, qui ont peu de chance de survie même si ils sont relâchés.
  3. pour le vanneau huppé et le pluvier doré : le vanneau huppé est classé sur la liste rouge mondiale, ainsi que sur la liste rouge française, avec le statut « quasi-menacé ». L’arrêté autorise la capture de 2000 vanneaux : c’est dix fois plus que le nombre d’oiseaux capturés en 2017-18. De plus, cette chasse se pratique au mois de février, par dérogation, alors que la chasse du vanneau huppé ferme au 31 janvier. En février, les vanneaux sont en période de migration prénuptiale et devraient être strictement protégés.

Mobilisez votre réseau associatif pour sauver les oiseaux

N'hésitez pas à mobiliser vos associations membres et vos adhérents, car plus nous serons nombreux, plus nous aurons de poids pour faire cesser ces chasses dites traditionnelles, qui ne sont en fait que cruauté et d'un autre temps.

Dominique PY

En charge de la faune sauvage et de la chasse pour le réseau Biodiversité
8 rue Adèle Riton - 67000 STRASBOURG
Tél : 03 88 32 91 14 - nature@fne.asso.fr
 
 
 
 
 
 
 
 
France Nature Environnement est le plus grand mouvement français de protection de la nature et de l'environnement et fédère, au sein de 71 organisations adhérentes, 3 500 associations présentes sur tout le territoire français, en métropole et outre-mer.
  Site internet Twitter Facebook Youtube LinkedIn  
Accéder à vos données personnelles Se désinscrire de cet envoi Se désinscrire de tous nos envois
Notre politique de confidentialité | Nous contacter